Archives de Tag: coup de gueule

Je peux pas, j’ai pas mérité

Article coup de gueule aujourd’hui. Ou vidage de sac, c’est selon.

J’en ai marre, parfois. De rien et de tout, comme tout le monde.

Ces journées pourries ou tu te sens pas belle, ou rien te va, rien te plaît. T’es jalouse, aigrie, envieuse, de mauvais poil. Ton mec te demande ce qui va pas, et tu lui aboies dessus. Tu vois la journée?

Le problème, c’est pas que çà arrive. C’est normal, naturel, tout le monde passe par la.

Mon problème à moi, c’est que non seulement çà dure, mais je me sens bien dedans. Enfin, bien…

Je suis « confortable » dans ma vie de merde, tu vois ce que je veux dire?

Alors attention…je bosse, j’ai un toit, j’ai de quoi manger et me couvrir, j’ai un Chevelu, j’ai des amis, j’ai des potes, j’ai une famille…

DONC j’ai pas à me plaindre. Tu vois le délire?

Comme de dire à une nana au corps presque parfait qu’elle n’a pas le droit de se trouver grosse ou de ne pas aimer ses genoux. Parce qu’on considère que « sa situation a soi » est pire.

Tu sais quoi?

Je m’en fous.

C’est pas en regardant des gens plus malheureux que moi que je vais aller mieux.

Et j’ai le DROIT de me sentir mal.

Par contre çà m’emmerde. Méchamment même. Parce que y’a ce connard dans ma tête , assis sur un fauteuil d’orchestre, qui se lime un ongle d’un air négligent en me disant « en même temps Chérie…tu l’as mérité, non? »

J’ai mérité…ou pas mérité.

J’ai pas mérité d’être heureuse, voila ce qu’il me chuchote à l’oreille. J’ai pas mérité de me faire plaisir, de m’acheter un truc dont j’avais envie, de passer un bon moment, de prendre des vacances.

J’ai pas fait assez bien, assez vite, assez fort…

Et puis sinon je vais le payer après, tu vois?

J’ai des amies qui refusent de s’octroyer un cadeau à elles-mêmes , comme pour se punir. J’ai pas mérité.

Je scrute, dans les transports en commun…

Les filles qui ont le regard voilé. Les mecs qui vont tourner le regard un quart de seconde et soupirer. Ceux qui se cachent derrière un masque. Celles qui ont mis trop de parfum, qui ont des écorchures sur les phalanges (cherche pas, tu sais ou tu sais pas). Celle qui vérifie frénétiquement son trait d’eye liner.

 

On a pas le droit…JE n’ai pas le droit de faillir. Tu vois ce que je veux dire? Tu connais ce sentiment?

Je DOIS assurer, quoi qu’il arrive, tout le temps, H24.

 

Comme amie.

Comme fille.

Comme conjointe.

Comme copine.

Comme maquilleuse.

Comme amante.

Comme couturière.

Comme femme de ménage.

Comme psy.

Comme conseillère conjugale.

Comme maman de substitution.

Comme…

Tu as cette impression de devoir tout savoir, d’avoir besoin de tous les diplômes tu monde, tu dois être ingénieur/cuisinier/médecin/nounou/ajoutez la mention de votre choix.

Je suis fatiguée…

Je me soumets moi même, et avec le plaisir, à des DIKTATS qui ne me conviennent pas. Toujours ce connard, son corps parfait et ses cheveux longs, qui se moque, me montre du doigt, me jette un regard de dégout.

T’as vu comment t’es grosse?

C’est tout ce que t’arrives à faire?

Et les 50 prochaines pompes, tu comptes les faire avec un peu de grâce ou pas du tout?

Tu crois que c’est une façon de s’habiller çà?

Bah viens pas t’étonner s’il t’arrive des bricoles hein…

Dis voir, t’es daltonienne un peu? Non? Bah vu tes fringues, la, je croyais.

Non, définitivement non. Ce pantalon, tu le jettes. Je m’en fous que tu te sentes bien dedans, t’as un cul d’éléphante enceinte la…

Mais juste lol. Tu bois du coca zéro et tu manges des bonbons.

T’as qu’à dégueuler ce que t’as bouffé, grosse vache.

Tu n’auras jamais des cheveux assez longs.

Tu ne seras jamais assez maigre.

Tu ne retrouveras jamais ta souplesse.

Tu ne joueras jamais assez bien du violon.

Et tu te prétends chanteuse?

Non mais allo, quoi, t’es une fille et t’as pas envie de cul? MAIS TU CROIS VRAIMENT QUE TON MEC VA TE GARDER?

Cherche pas, hein, si tu fais plus le ménage, il se casse…

 

Tu dois avoir un petit ami sérieux, un travail épanouissant, un salaire correct. Tu dois avoir un appartement design, bien situé, bien décoré, que tu entretiendras toi même. Parfaitement, évidemment. Tu dois avoir un grand cercle d’amis, une bonne vie sociale, quelques activités ludiques mais enrichissantes humainement/spirituellement/socialement/physiquement. Tu dois passer un mois de vacances par an dans un endroit paradisiaque, ou tu auras « redécouvert l’accueil et la gentillesse des gens vraiment proches de vous », tu dois avoir des enfants, mais pas trop tôt, pour ne pas freiner ta carrière, ni trop tard, pour ne pas être ridicule après…Et si jamais tu tombes enceinte avant que ce soit prévu, c’est de ta faute.Tu dois éduquer tes enfants parfaitement, ni trop durement ni de façon trop laxiste. Oh, j’oubliais, tu dois avoir un corps parfait. Ne sois pas trop maigre, c’est chiant et quand on t’encule on se fait des bleus, mais surtout pas trop grosse. Evite d’être flasque, c’est immonde. Non, juste de bons seins, une taille marquée, de bonnes hanches et des fesses rebondies, fermes, des cuisses lisses, évidemment sans cellulite, un léger tigh gap mais pas trop non plus, des jambes fuselées, des attaches fines, de petits pieds qui puent pas, des ongles vernis, mais pas devant ton mec parce que çà pue, pas de poils, évidemment, jamais, mais reste une déesse devant lui, ne soit pas chiante même si t’es au régime, ferme ta gueule on s’entend mieux comme çà, et ta peau doit être parfaite tout le temps, tes fringues aussi, mais ne te plains pas. Ne te plains jamais. FERME LA ET FAIS CE QU’ON TE DIT.

 

Je cherche pas de consolation. J’irai mieux dans quelques jours. Je demande juste…

est ce que je suis la seule à trouver qu’on nous en demande… TROP?

 mms_img1076784444

Publicités

Mais ça me brise les ovaires à la fin!

En ce moment, tu l’auras remarqué, çà parle beaucoup de la « culture du viol » sur la toile.

J’ai rien contre le fait qu’on en parle, au contraire. Mais malgré cela, je suis outrée.

Je t’explique: je vais pas te faire un dessin, mais je suis une fille à problèmes. Y’a une merde quelque part, elle est pour moi. Je suis pas la pour m’épancher ou raconter en long en large et en travers ce que j’ai pu vivre (ou pas), et limite c’est pas le propos. De façon générale, çà me touche parce que je suis un « être humain » ,que je suis pleine de « compassion » et d' »empathie », et que je trouve hallucinantes les proportions que peuvent prendre certaines situations innocentes au départ.

 

Je ne suis pas féministe, loin de la. Je me sens bien quand je fais la femme au foyer. Et c’est MON choix, je l’impose à personne. Mais moi j’aime bien. Je clame haut et fort que dans mon travail, quand je dois porter/soulever/déplacer des charges de plus de 50 kilos (soit 5 kilos de moins que moi…), c’est pas le fait que je sois une femme qui doit pousser les autres à m’aider mais bien ma complexion, mon physique de crevette sexy, le fait que je suis légère donc que la charge est trop lourde pour moi. Que si, de façon générale, on ne peut pas demander à une femme de porter tant et tant, c’est pas parce qu’elle est femme, mais parce qu’elle n’a pas le physique qui lui permet d’avoir la force nécessaire. Et que parfois, c’est indépendant du sexe. Genre mon Chevelu il a pas une force de Mammouth, et une de mes amies est maçon et pourtant fine… Donc çà dépend de plein de critères.

Pour moi il ne peut pas y avoir d’égalité homme/femme, parce qu’on n’est pas faits pareils, qu’on n’a pas les mêmes méthodes de fonctionnement… mais c’est « général », puisque certains hommes ont un cerveau féminin et inversement…

Par contre, la, tout de suite, je suis en colère.

 

Non, mesdemoiselles, mesdames, il n’est pas normal de dire « t’avais qu’à pas tant boire. »..

« T’as vu comment tu t’habilles aussi? »

« Mais avoue, tu l’as provoqué avant, non? »

« T’as aimé quand même? »

« Nan mais c’est pas si grave que çà… »

« Tu portes plainte? Mais tu vas ruiner sa vie! »

Putain!

Mais quand on viole un enfant, on lui demande pas s’il a provoqué l’adulte, si? Ah, si, pardon, maintenant, on demande aussi. Bien sur, un enfant c’est provoquant! (je ne parle pas de la séduction naturelle que vont exercer certaines petites filles ou même certains petits garçons, en mode « s’il te plaît mon petit papa chéri que j’aime » pour avoir quelque chose. Déjà, c’est moitié conscient moitié inconscient, ensuite, vouloir se faire offrir une poupée, çà veut pas dire vas y j’ai six ans mais tu peux te défouler au fond de mes reins…)

Moi, je persiste et je signe: je devrais pouvoir m’habiller en mini ras la salle de jeu et décolleté plongeant sans rien m’attirer d’autres que les regards de mon Chevelu.

Je devrais pouvoir rentrer seule,tard le soir, sans avoir peur, sans prendre mon téléphone pour mimer une conversation fictive.

Je ne devrais pas avoir à mettre un système au point avec mes amis (mon « code », c’est Allons à Messine Avec Deux Haches ». Il es enregistré dans mon téléphone, j’ai deux boutons à cliquer pour l’envoyer à tous mes contacts au courant. Et ils savent ce que çà veut dire…)

Je devrais pouvoir boire comme un trou, m’endormir sur un canapé inconnu en mode viande saoule sans qu’on me touche.

Je devrais pouvoir traverser une rue bondée sans me faire tripoter parce qu’on passe tous « les uns contre les autres ».

Je devrais pouvoir aller en boîte sans me prendre des mains au cul.

Je devrais, oui…Ne pas me sentir « too much » quand je claque des talons.

 

On parle de la même chose, la même énormité, le même problème, cette « culture du viol », mélangée au harcèlement de rue. Quoi? J’exagère? Mais oui, je suis une connasse hystérique. Bien sûr que j’aime qu’on me déshabille du regard quand je suis dans la rue, bien sûr que j’adore qu’on me traite de pute quand je ne réponds pas à des avances. Et bien sûr que je vais partir en marchant plus vite, tête basse, parce que c’est moi qui suis en faute, c’est MOI qui provoque, tu comprends…

« Nan mais avec ton look aussi, il faut t’attendre à des réactions… »

Des réactions? Parce que me dire que t’as un truc gorgé de sang que je pourrais sucer toute la nuit, c’est normal? Me demander si je suce, comme çà, juste parce que je croise ton chemin?  Entendre des « mmmh, tatouages, piercings, ah ce look, c’est les plus chaudes celles la! », c’est normal?

 

Non, c’est trop facile sinon, désolée.rape-culture

Trop facile de dire que « la chair est faible ». Trop facile de dire que « mais les hommes sont pas faits de bois ». Qu’ils « ne savent pas résister à la tentation ». Non, c’est pas normal.

C’est pas normal d’éduquer une petite fille en lui expliquant que son frère peut rentrer plus tard qu’elle, juste parce que c’est une fille.

Pourquoi on ne dit pas plutot aux garçons qu’il ne faut pas violer? Que non, c’est non? Que les pornos hardcores (je fais pas le raccourci porno= engendre des violeurs, hein! Je dis juste que certains pornos mettent en scène des viols, même si c’est joué…)c’est pas la vraie vie? Que si tu sais pas dire non à ton fils quand il a quatre ans et qu’il fait sa crise, comment tu veux qu’il comprenne qu’une fille qui dit non c’est un vrai non? C’est pas normal non plus, çà…

Pas normal qu’une vendeuse dans un magasin de lingerie me dise « ah, c’est votre copain qui va être content! » quand je m’achète un truc. Putain, c’est pour MOI que je l’achète! Que MOI çà me fasse plaisir, c’est plus important non?

Je n’ai pas de solution miracle. Je ne peux pas changer le monde au delà de la portée de mon bras. Mais je peux vous dire que moi, je ne baisse plus la tête. Que j’ai arrêté de ne plus rentrer tard le soir, si j’ai envie je traverse la ville. Et je sais que des fois c’est pas possible. (comme avec le fameux: « mais tu pouvais pas te défendre? Moi je me serais pas laissée faire! »…bien sûr, et j’ai demandé à ce que çà arrive aussi!)… Parce que j’ai plus peur de rien. Parce que ce qui doit arriver arrivera, mais que j’en emporterai un maximum avec moi si on me crève.

Alors voila. Ça me brise les ovaires. J’en ai marre. Messieurs, si vous êtes si faibles que çà que vous n’êtes pas capables de vous contenir, faites moi plaisir, partez. Loin. Courez, vite. Question de survie.

Parce que même si je « devrais pas », même si c’est « dangereux » ou « pas normal », c’est pas pour rien que j’ai mon Laguiole ouvert dans ma manche en permanence. Dommage que j’aie perdu mon Harpie, il faisait plus de dégâts.

Donc  non, c’est pas normal. Mais j’en ai marre de devoir me conformer à vous. Donc, éloignez vous de moi, ne m’approchez pas, surtout ne me touchez pas. J’ai un schlass, et je sais m’en servir.


Élucubrations d'une jeune idiote

Le blog du positif engagé

Smells like rock

Le blog culture & lifestyle le plus rock'n'roll de la blogosphère !

C'est l'heure du thriller

Les chroniques littéraires d'Izzy readeuse

BritBrit Chérie

Avant j'étais prétentieuse, aujourd'hui je suis parfaite !

Les Mots de Kiara

La vie d'un petit papillon écolo, féministe, végane... en Bretagne !

Agothtale - DIY

Avec des fils, du papier et des pinceaux

louillemakeup

blog beauté maquillage sur les yeux!

MUparChloe

Sur toutes les lèvres...

Little Black Hood

- make up fairy -

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.