Mon BodMod et moi (partie 2)

Coucou petit chat,

maintenant qu’il est clair que j’ai des modifications corporelles, bien que non extrêmes, et que j’estime non seulement avoir assez d’expérience pour en parler, mais en plus assez de bon sens pour ne pas dire de conneries, voici un nouvel article avec quelques uns des « conseils » que je peux me permettre de donner.

RÉFLÉCHIS AVANT D’AGIR

Sérieusement. Qu’il s’agisse d’un piercing ou d’un tatouage, ou quelque chose de plus drastique (un split de langue, par exemple…), il faut VRAIMENT y penser.

La majorité, par exemple, a l’air d’être « juste un frein », mais c’est une date… Parce qu’il faut bien en choisir une. Une ou tu seras responsable de ton/tes choix, et surtout une ou ton corps aura « à peu près » fini de se modifier. Parce que si tu continues à grandir, grossir, maigrir, prendre des hanches, des seins, ton tatouage et/ou ton piercing risque de bouger. La responsabilité d’un bon tatoueur/pierceur est donc de s’assurer que tu sais ce que tu fais, en te l’expliquant si besoin, et que tu es seul et unique responsable de ce que tu as choisi de faire….

mon cerisier <3

mon cerisier ❤

Le motif, l’endroit…

As tu déjà un travail? Un boulot dans lequel tu sais que cela ne posera pas de problème?

C’est malheureux à dire, mais même si les entreprises ont une légère tendance à s’ouvrir à ce genre de choses, un tatouage très marqué dans le cou et des écarteurs aux oreilles vont faire peur à la plupart des recruteurs. Dans la restauration, il faut penser à cacher des bras tatoués dans la plupart des lieux (je dis la plupart, hein, certains bars sont plus ouverts que d’autres…).

Est ce que çà te convient vraiment? Est ce que dans dix ans, ton tatouage aura toujours la même signification pour toi? Je ne suis pas en train de dire que ton motif doit obligatoirement être quelque chose de profondément spirituel, mais est ce que ce grille pain qui éjecte un donut te fera toujours rire dans dix ans? Est ce que ce pan de vie que tu veux garder sur ta peau sera toujours aussi important et significatif pour toi?

Je ne te dis pas « quoi faire », juste que je vois autour de moi une « mode », souvent par exemple après une rupture « j’ai fait un tatouage parce que j’avais besoin de me libérer de mon ex », comme avant on allait se couper les cheveux  pour se sentir plus belle. L’idée n’est pas forcément mauvais, mais est ce que çà vaut le coup de penser à un ex à chaque fois que l’on regarde un bras?

D’ailleurs, en parlant d’ex et de bras…

PERSONNELLEMENT j’ai du mal avec les tatouages de prénom du chéri. Je veux dire, après dix ou vingt ans de vie commune, tu peux te dire « cette personne est un pan important de ma vie, même si çà se finit demain entre nous, je ne regretterai pas ». Admettons. (je dis dix ou vingt, c’est évidemment totalement subjectif et ne concerne donc que moi). Mais au bout de six mois…

Son enfant, ses parents, c’est autre autre, techniquement, on n’en changera jamais…mais ma tatoueuse parisienne m’a toujours dit « on change plus facilement de mec que de peau »….

Attention aussi aux effets de mode. Oui, c’est joli le signe de l’infini. Ou les oiseaux qui s’envolent depuis une plume. Mais est ce que cela signifie REELLEMENT quelque chose pour toi, ou est ce que c’est parce que tu l’as vu sur tumblr et que tu as trouvé çà joli? Je ne critique de loin pas les personnes qui font un tatouage que l’on va considérer comme commun, chacun est libre de faire ce qu’il veut de son corps. J’insiste juste sur le fait que les tatouages c’est TRES personnel et qu’il est de bon ton de savoir pourquoi on se fait tel ou tel marque indélébile sur la peau. Même si la réponse, au final, est « parce que je trouve çà beau ».

BIEN CHOISIR SON ARTISTE

Valable pour tatouage, piercing, et tout le reste.

Je l’ai dit dans l’article précédent, internet c’est sympa pour se faire une idée, mais rien ne vaut le retour direct de copains qui sont allés chez tel artiste. Ne pas hésiter non plus à passer au shop (sur rendez vous ou non, cela dépend), parler avec les gens qui y sont, en sortent, en plus de ceux qui y travaillent. Regarder le book de l’artiste.

Certains vont avoir une mauvaise réputation, d’autres non. On s’en fout un peu de savoir que machine a été la copine de truc, même si c’est ta tatoueuse, par contre, entendre régulièrement que tous les piercings faits par unetelle font systématiquement des rejets, c’est autre chose…

Il y a un rapport intime qui se crée avec l’artiste qui s’occupe de toi, donc autant avoir la même vision des choses. Aimer son travail, son style…Bien s’entendre avec.

Il faut aussi penser que le temps qu’un tatoueur va passer à faire des esquisses pour ton tatouage, c’est du temps de travail qu’il ne passera pas à piquer, donc c’est « normal » s’il te demande un versement pour cela, ne sois pas offusqué! N’hésites pas non plus à vraiment (genre VRAIMENT) donner ton avis sur les dessins. Si tu n’aimes pas le stencil (le papier qu’on te pose sur la peau pour décalquer le dessin), c’est peut être un peu tard, non?

Ton artiste EST un artiste, écoute le. S’il te dit que telle chose sera moche en si petit, ou que tel motif n’est pas faisable à tel endroit, demande lui pourquoi, mais n’insiste pas. Si on te dit que les traits trop fins vont finir par s’estomper, c’est pas par flemme de te le faire, c’est pour que tu sois content du résultat final. Un tatoueur n’a aucun intérêt à ce qu’un client soit mécontent de lui…

y'a longtemps çà :D photo: MARTI 2010

y’a longtemps çà 😀
photo: MARTI 2010

D’ailleurs…

Le prix d’un tatouage ne se négocie pas. Évidemment tu en discute avec l’artiste, mais on ne demande pas de ristourne… Par exemple, ma pierceuse me dit « tel endroit, c’est tel prix avec tel bijoux, et tel prix avec tel autre ». OK.

Mon tatoueur (oui maintenant c’est un homme qui me pique), c’est après les premiers dessins, quand je lui ai bien dit ce que je voulais et surtout la taille. Une fois qu’il a ces éléments (motif, style, taille, couleur ou noir et blanc), il peut évaluer le temps de travail qu’il lui faudra. « Ce sera entre trois cent et trois cent cinquante, je pense en avoir pour entre trois et quatre heures » (par exemple). Certains tatoueurs prennent un acompte à la prise de rendez vous, d’autres non. Quand le tatouage demande plusieurs séances, on paye à chaque fois une partie, ou pas, c’est à discuter avec votre artiste. Mais dites vous qu’en moyenne, les prix que j’ai constaté vont de quatre vingt à cent vingt euros de l’heure. Et je parle de très bons artistes mais qui ne sont pas des « stars »…

LES SOINS

C’est à vie.

Genre vraiment.

Chacun te dira, tatoueur et pierceur, ce qu’il convient de faire pour soigner ta modification juste après l’acte. Certains vont utiliser tel produit, certains autres vont te dire surtout pas. ECOUTE TON ARTISTE. PAS TES COPAINS. Ce qui a mraché pour l’un peut être catastrophique pour un autre. Et ne fais pas ton warrior. Si tu as un doute ou une réaction bizarre, va voir ton artiste, il est aussi la pour çà.

Les soins, c’est sérieux. Hyper sérieux même. Appliquer à la lettre les soins définis par ton artiste te permettra d’avoir un résultat propre, qui tiendra dans le temps. Trop de soins, c’est aussi mauvais que pas assez. Un odeur, un saignement étrange, une boursouflure? Ca peut arriver, mais renseigne toi chez ton artiste le plus vite possible. S’il ne sait pas te répondre, il te conseillera certainement d’aller voir un médecin. Ca ne veut pas dire que tu auras forcément quelque chose qui ne va pas avec ta modification, mais qu’il faut prendre toutes les précautions pour que tout se passe bien.

MD de nuque

MD de nuque

Je continue à nettoyer mes bijoux, un par un, au moins deux fois par semaine. Surtout après un shampoing avec les trous que j’ai aux oreilles.

J’hydrate tous mes tatouages avec amour, j’évite le soleil (bon çà de toute façon) mais particulièrement ou je suis tatouée. Je vérifie régulièrement qu’ils « vont bien »…

A la maison, j’ai en permanence de la biseptine, de la bétadine, du dakin, du septivon, mais aussi du sérum physiologique et du savon de marseille, de la bépanthène et du cicalfate. TOUJOURS. Genre la trousse de survie du BodModeur.

Qu’il s’agisse d’un microdermal ou d’un piercing de lobe, d’un petit dessin sur un doigt ou d’une manchette, chaque acte qui modifie ton corps est un moyen d’expression à part entières. Ne l’impose pas aux autres, et fais les tiens en ton âme est conscience. Réfléchis, choisis bien, et prends en soin.

Il est malheureusement à noter, surtout pour nous, filles, que beaucoup de mâles semblent avoir un raccourci cérébral tel que « fille tatouée= salope ». Oui. Malheureusement.

Personnellement, une fois encore, moi, je m’en fous. Je n’y prête aucune sorte d’attention, et je les envoie bouler. Mais c’est à savoir. Comme pour le boulot. Je trouve çà désolant, mais je le sais.

ma cuisse gauche

ma cuisse gauche

Attention aussi à un dernier point…

Certaines modifications corporelles agissent comme une drogue…

Quand j’ai fait mon premier tatouage, et mon premier piercing, je n’envisageais pas d’en faire d’autres. Et puis chaque fois que j’en fais un, maintenant, je pense au suivant. Mon Chevelu n’étant pas très chaud, nous avons eu quelques conversations houleuses sur le sujet, pour finalement arriver à ce consensus: oui, c’est mon corps. Et techniquement, je fais ce que je veux avec. Mais il est mon conjoint, l’homme avec qui je veux finir mes jours. Et ses goûts entrent un peu en compte, quand même. Même si on amour et son affection pour moi ne sont pas modifiés par mes tatouages, je sais que si je dépasse un certain stade, son « attirance physique » pour moi, elle, risque de s’atténuer. Parce que lui ne trouve pas çà joli à certains endroits, tout simplement. Il ne empêche pas de les faire, mais je ne peux lui imposer de les aimer. C’est assez difficile à faire comprendre aux non-modifiés, mais aimer la sensation du piquage lors du tatouage, frétiller d’impatience quand on sait que l’aiguille va bientôt passer, c’est une chose particulière. Et personnellement, j’en veux toujours plus. Mon Chevelu m’aide à me contenir et à ne pas les faire sur un coup de tête. On en discute, on négocie parfois (genre: « ok, je fais pas la grosse manchette…mais tu dis rien si j’en fais un sous le sein ». Ou « çà te dérange moins que je les fasses sous les fesses ou en haut des cuisses? »). C’est important, il fait partie de ma vie, et son avis compte beaucoup pour moi.

Voila mon lapin rose, je crois que cette fois, c’est la bonne, j’ai dit tout ce que j’avais à dire!

Publicités

2 responses to “Mon BodMod et moi (partie 2)

  • MischievousFairy (Fanny)

    Merci pour ce retour d’expérience ! J’avais un peu déjà tout en tête mais ça fait pas de mal de lire ça de temps en temps pour pas glisser sur une vilaine pente après une heure sur Pinterest…!
    On peut peut-être aussi ajouter que si on compte avoir des enfants, la peau va s’étirer (et pas que sur le bidou) et qu’il faut donc être prudentes sur les emplacements des tatouages, et peut-être ne pas hésiter à repousser un projet de quelques années.
    De mon côté je cherche de l’inspi pour les piercings de visage. Je suis amoureuse folle du medusa mais je crois vraiment que ça ne va pas avec mon visage. Dès que je cherche des infos de ce style, je tombe sur des gens qui disent que si on est pas sûr que ça nous ira, c’est qu’on le veut pas vraiment. Bah quand même, tout ne met pas en valeur toutes les morphologies. J’ai beau trouver ce piercing superbe, s’il accentue mon nez un peu pointu, c’est no way. Au final (après des heures passées sur Pinterest quoi), je trouve que le medusa va très bien au-dessus de lèvres pulpeuses, moins si elles sont fines. Et pour un visage comme le mien c’est plus le monroe qui va bien. Je me suis amusée à me prendre en photo avec une boucle d’oreille boule de la taille du piercing que je voudrais en la tenant sur le même plan que mon visage. Puis avec photoshop je l’ai déplacée de ci de là et c’est effectivement en monroe que ça me va le mieux. Pourtant ça m’évoque toujours les minettes qui veulent faire les chaudes. Comme quoi, il faut prendre le temps de la réflexion. Je vais essayer de me trouver une boule comme ça sans sacrifier ma boucle d’oreille et la coller à la colle à faux-cils de temps en temps pour m’habituer et voir si ça me plaît vraiment ! Parce que même avec photoshop, je connais tellement mon visage sans que j’ai du mal à imaginer. Donc vraiment, patience et réflexion…!

    • hazellbh

      Oui, il faut vraiment bien y réfléchir!
      ton idée de colle a faux cils est , je pense, meilleure que la retouche. En « vivant » avec, tu verras facilement s’il te convient au quotidien ou non 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Élucubrations d'une jeune idiote

Le blog du positif engagé

Smells like rock

Ici on parle culture au sens large : cinéma, série télé, littérature, musique

We're all mad about books | Blog d'une dévoreuse de livres

Chroniques littéraires | Thrillers | Polars |Science-Fiction | Fantasy

BritBrit Chérie

Avant j'étais prétentieuse, aujourd'hui je suis parfaite !

De petits maux en petits mots

La vie passionnante d'un petit papillon.

Agothtale - DIY

Cosmetique, DIY, tricot, cuisine sans gluten et musique gothounette

louillemakeup

blog beauté maquillage sur les yeux!

MUparChloe

Sur toutes les lèvres...

Little Black Hood

- make up fairy -

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.

%d blogueurs aiment cette page :