Les Catastrophes de Salle de Bains

Bonjour bonjour petit topinambour!

As tu passé un bon week end?

En ce qui me concerne c’était ‘achement sympa, même si la je suis en train de me dire que le « sèche vite » de Essence, il sert à rien sur mes doigts. J’ai juste de l’huile un peu partout sur les mains (enfin c’est l’impression que j’ai!) et çà sèche pas plus vite que d’habitude…

mauvaise idée!

mauvaise idée!

Bref! Aujourd’hui je voulais te parler d’un truc à la fois pathétique et rigolo. Les accidents de salle de bains. Je ne vais pas me lancer dans un top 10 des « beauty faux pas », ce n’est pas le sujet. Non, non, je te parles pas de mettre un fdt trop foncé ou trop orange pour ta carnation naturelle, mais bien des conne**es que l’on fait en pensant gagner du temps, ou sans y penser justement, ou même en s’engueulant soi même de le faire pendant que t’es en train de le faire…tu vois pas ce que je veux dire? Tu vas comprendre!

Tu poses ton vernis à ongles. Il est joli. Tu veux changer de chaîne parce que Top Chef, c’est bien, mais Tellement Vrais sur ces couples au bord de la crise de nerfs, c’est vachement plus rigolo. Tu sais qu’il ne faudrait rien toucher avant dix minutes. Mais tu saisis la télécommande. Qui, mue par une volonté propre, glisse. Nique le vernis sur le pouce droit et l’index qui ressemble à un Jackson Pollock. Tu pleures, mais c’est trop tard. Variante: tu le touche du bout des doigts, pour voir s’il est sec. Pas de bol, il l’était pas. Tu as une belle empreinte digitale sur ta manucure.

Tu veux te faire une coiffure de la mort. Tu sors le fer à friser que Maman t’a offert pour tes quinze ans. Tu sais plus t’en servir. Tu le mets trop chaud, tu te brûles les cheveux. Mais si, t’es belle aussi en version Nathalie Portman dans V pour Vendetta…

Tu décides de changer de tête. Qu’on soit un samedi soir, à trois heures du matin n’y change rien, t’en peux plus de ta tronche. Alors tu prends tes ciseaux pour te faire une frange. Non, c’est pas parce que tu es allée sur Facebook ou tu as vu que toutes les copines qui t’ont dit ne pas être libres ce week end étaient à la super fête de Sonia, ou toi, bah t’étais pas invitée. Ni parce que tu t’es fait larguer la semaine dernière par Biquet qui te dit que c’est pas toi, c’est lui et que tu mérites mieux. Non, voyons, tu es une femme adulte et forte, tes choix ne sont pas influencés par les diktats extérieurs! Tu prends tes ciseaux à ongles, en te disant vaguement qu’avec des ciseaux droits ce serait plus simple. Schnit. Trop tard, tu as la coupe de Jeanne d’Arc. Tu pleures en t’enfilant un pot de Hägen Däas devant Sex In the City. Mais c’est tant pis…

Biquet a changé d’avis. Il veut te revoir. Toi, tu te dis qu’après trois semaines de jachère absolue, il te reste une demi heure pour ressembler à une bombe sexuelle qui lui fera regretter de t’avoir larguée. Il ne doit voir ni que t’as pas dormi/pleuré h24 depuis qu’il a claqué la porte, ni que tu ne sais plus t’épiler, ni ton pyjama en pilou. Non, tu ne veux pas re coucher avec lui, juste te venger et qu’il voie quelle Déesse il a abandonnée… Donc tu files à la salle de bains, tu te poses un masque express que t’as jamais testé, tu te rase vite fait sans crème, çà va plus vite, et tu sors la tenue de killeuse que tu as retrouvée oubliée derrière le panier à linge. Quand Biquet arrive, il te regarde, éclate de rire… Sans te dire pourquoi. Évidemment, l’idée que le masque soit celui que Tata Fernande t’as donné au noël de tes douze ans et a donc dormi au moins 10 ans dans ton placard ne t’as pas effleurée. Ni qu’il puisse être périmé. Donc tu te retrouves avec la tronche en mode tomate, une réaction allergique par dessus, à peine camouflée par le fard à paupière gris que tu as utilisé en guise de blush, parce que dans la précipitation tu as confondu les deux boitiers (identiques, évidemment.). Si tu ajoutes les traînées de sang qui tâchent ton legging blanc (on t’avait dit de pas te raser à la va vite et à sec!), qui de base sent le pipi de chat et le vomi de fin de soirée (aaaaaaaah, la fête de Carla! C’est pour çà qu’il était derrière le panier à linge!), on comprends qu’il soit reparti en claquant la porte. Prie pour qu’il ne poste pas la photo sur Facebook…

Tu décides de te faire ta couleur comme une grande. pas besoin de gants, tu sais te gérer sans te tâcher! Seulement, quand t’as fini, ta salle de bains ressemble à une salle de jeu de serial Killer, t’as les doigts orange fluo, et la tâche marron sur le lavabo ne partira pas avec tes larmes. Tu penses à ta caution, tu pleures. Tu t’essuie les yeux du dos de la main. Pas de bol, y’avait de la teinture pas prise dessus. Maintenant, tu peux postuler pour être figurante dans BraveHeart, t’as déjà le maquillage intégré.

Tu veux te remonter le moral avec une séance shopping. Et tu te laisses convaincre par la Sephorette que ce fond de teint est parfait pour toi. Une fois à la maison, tu te dis qu’il est un poil trop foncé, merci à l’éclairage pourri du centre commercial. Pas grave, tu essayes de le diluer avec ta crème de jour. Non seulement çà bouloche, mais çà fait des bulles. Tu hésites à le mettre quand même, mais çà te fait vaguement peur. Tu viens de claquer  40 euros dans un fond de teint qui servira de peinture de guerre à ta nièce quand tu la garderas, et ton banquier recommence à t’appeler tous les jours. Tu pleures, mais tu peux rien y faire.

Tu veux absolument être parfaite pour cette petite soirée entre copines. Donc histoire de, tu mets les super chaussures achetées au jugé sur le site -qui-fait-crier-les-filles-quand-elles-recoivent-leur-colis, que t’as jamais essayées. Trop petites. Pas grave, vous allez juste boire un verre. Y’a même moyen d’enlever discretos les chaussures sous la table. Tu les mets. Au bout de dix minutes, tu pleures. Les pieds en sang, t’as l’impression qu’on te les passe au broyeur à ordures. Les filles veulent aller en boîte, tu dis que tu es fatiguée. Elles te traitent de lâcheuse. Tu abdiques. Les pieds soumis à la Question de l’Inquisition tellement t’as mal, tu accroches un sourire à tes lèvres, et tu souffres en silence. En rentrant à 5heures du matin, tu te rends compte que ta merveilleuse paire qui t’as couté un bras n’a plus de semelle d’un coté, et que le cuir de la sangle se décolle de l’autre. Tu re pleures, et tu appelles ta mamie pour qu’elle te donne sa recette de bains de pieds…

Tu te maquilles pour un rendez vous. Avec un peu de chance, ce soir, tu rencontres le futur Biquet. Mais tu es en retard (oui, tu pensais qu’une douche d’une demie heure et séchage de cheveux de 40 minutes c’était possible entre 19h et 19h 45…). Dans l’ordre:

> tu tortilles ta coiffure dans tous les sens pour voir si elle tient. Bah si tu tires pas dessus, çà tient. Maintenant, tu as deux épingles qui tombent sur le front et tu a l’air coiffée au pétard à mèche. Dommage, c’était joli ton chignon sage.

>tu trifouille le bouton que tu as mis quatre heures à camoufler avec ton fond de teint. Juste pour estomper encore un peu. Pas de bol, comme il est en reflief, que tu as eu la bonne idée de le percer (donc il est « humide…) et que t’arrête pas de le toucher, non seulement il se voit, mais il a triplé de volume. Dommage, t’avais réussi à te faire un teint nude, pour une fois…

>tu papillonnes des cils, juste pour voir l’effet que çà fait. La prochaine fois, attends que le mascara soit sec, çà t’évitera de t’en foutre plein la paupière. Tu tentes le maquillage arty pour le camoufler à grand renfort d’eye liner. Futur Biquet prends peur, il savait pas qu’il avait rendez vous dans un remake de Zombie Land…

>il sent bon, ce parfum. Mais pas assez fort. Tu en remets. Ah, mais t’as oublié de mettre de la laque. Tu te laques. Tu remets du parfum pour camoufler l’odeur. Si tu tombes pas dans les pommes à cause des émanations, t’es sûre d’avoir une place dans le tram bondé pour aller au rendez vous. Manque de bol, Futur Biquet se penche pour t’embrasser, et, submergé par l’odeur, vomit sur ton épaule. C’est mal parti entre vous deux…

Tu as compris la leçon du rasoir, alors tu veux utiliser ta cire. Tu chauffes au micro ondes, c’est marqué dessus que tu peux. Mais comme t’as cassé le bâton avec le truc bleu qui te dit si la température est bonne, tu trempe ton doigt dedans. Oui, pour faire frire des oeufs, la température est idéale. Tu as le doigt brûlé au deuxième degré, tu finis ta soirée aux urgences. Dommage, Biquet voulait t’emmener au cinéma.

Y’en a plein d’autres je pense, mais celles la sont franchement mes « préférées »!

Si toi aussi, gentil Loukoum, tu as déjà vécu ce genre de galères, sache que tu n’es pas seule! Et tu as le droit de venir te confesser ici, je te donnerais l’absolution!

Mais j’espère que çà t’arrivera pas!

Que la fée du maquillage soit avec toi!

Publicités

8 responses to “Les Catastrophes de Salle de Bains

  • Jellyka De Nile

    De toutes ces galères que tu as cité, celle dans laquelle je me reconnais le plus, c’est celle des couleurs. Depuis que je suis passée au roux-rouge (Le truc à refaire toutes les semaines, donc, extensions comprises), j’entretiens tout à la maison. Sauf que j’ai de long ongles, alors les petits gants livrés dans les boi-boites, je les explose. Alors évidemment, après mon passage dans la salle de bain, ok j’ai une couleur de tueuse, mais la salle de bain c’est celle de Dexter. Autant chez mes parents, il y a de quoi tout laver, autant chez Chéri, le lavabo est rouge et le restera ahah 😀

    • hazellbh

      ah, oui, j’imagine que le résultat dans la sdb doit être… »amusant! » Je sais qu’avec le henné çà a tendance à partir avec de l’huile de coude et de la javel, mais j’ai jamais réussi avec les teintures chimiques! Du coup, avec tes ongles, en dehors des gants, tu galères pas trop?

      • Jellyka De Nile

        Les teintures chimiques ça part un peu plus facilement, si tu t’y prends vite ! Tu laisse pas la tâche s’incruster pendant 30 minutes, autrement c’est mort ahah.

        Avec les ongles je galère un peu, le plus chiant c’est les deux jours que je passe après avec les mains rouges, sinon ça va. J’ai déjà essayé de prendre les gants une taille au dessus de la mienne pour voir si ça irait, mais non, ça va pas XD

      • hazellbh

        sinon, je sais pas si çà peut t’aider, mais ma grand mère « grattait » un savon un peu mou avec ses ongles avant de mettre ses gants (vaisselle ou jardinage) histoire de remplir le dessous…

  • trinity14

    Ah ben l’coup du vernis j’l’ai eu cet am ! C’est pas comme s’il avait fallu que je recommence 7 doigts sur 10 !!
    Trop drôle ce billet !!

  • Cari

    Aha j’en ai une ou deux:
    -tu fini ton make up, c’est nickel, t’es fière de toi , il te reste juste l’eyes liner et paf tu te le fous dans l’œil et t’as plus le temps de recommencer.
    -tu fais ta color mais t’as pas mis les gants, résultat on dirait que t’as bosser dans le cambouis toute la journée, en plus il te reste de magnifique trace qur le front et tu sais que cela servira de décoration pour ton boulot du lendemain. Glam!
    -Même problème mais variante: afin d’éviter les traces, tu chope ton pousse plus vite, tu sais qu’il va faire des miracles. il décape la couleur et ta peau par la même occasion, t’as beau foutre de la crème mais tu sais que t’échappera pas à la peau de croco.
    -tu rate ta colo semi permanente, tes cheveux sont entre le bleu et le vert moche, t’as pas de quoi te faire une autre colo, tu va donc courageusement faire ton perroquet.

    Merci pour ce bon moment de rigolade, j’ai mal au bide en imaginant la scène. Ton humour va me tuer!

    • hazellbh

      Haha génial!
      J’adore le coup de l’eye liner (bon moi aussi çà m’arrive)
      j’avais une scoiffeuse qui me faisait un mélange de nivéa/cendres de clopes à poser sur le contour pour éviter justement la couleur sur le front, les temps, la nuque, etc
      çà marchait tellement bien que pendant longtemps j’avais toujours un demi cm de racines pas colorées…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Élucubrations d'une jeune idiote

Le blog du positif engagé

Smells like rock

Ici on parle culture au sens large : cinéma, série télé, littérature, musique

We're all mad about books | Blog littéraire

Mon avis sur les dernières nouveautés, les meilleurs thrillers, polars et romans de science-fiction

BritBrit Chérie

Avant j'étais prétentieuse, aujourd'hui je suis parfaite !

Une apprentie végane en Bretagne

La vie passionnante d'un petit papillon écolo

Agothtale - DIY

Une petite goth polyallergique qui crée avec des fils, du papier et des pinceaux

louillemakeup

blog beauté maquillage sur les yeux!

MUparChloe

Sur toutes les lèvres...

Little Black Hood

- make up fairy -

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.

%d blogueurs aiment cette page :