Urban Decay, ou pourquoi j’aime cette marque

Bonjour bonjour mon joli colibri!

Tout va bien? La vie est belle?

Bon, je profite d’une accalmie dans le monde impitoyable du travail pour venir te parler un peu. Je suis gentille, hein?

Bon, en fait, c’est aussi, pour tout t’avouer, parce qu’une amie m’a demandé des précisions sur les FDT et poudres Urban Decay, donc je me suis dit que j’allais te déclarer ma flamme à cette marque en t’expliquant le pourquoi du comment.

 

Même leur police, je l'aime...

Même leur police, je l’aime…

Remettons les choses en place:

Hazel a dix huit ans, toute fraîchement diplômée du BAC, et s’est inscrite dans une prépa d’art, ne sachant pas trop ce qu’elle veut faire de sa peau après, genre dans sa vie de tous les jours quand elle sera grande.

A cette époque, (ouh, il y a déjà dix ans!), Hazel elle est un peu perdue…Elle vit seule depuis déjà deux ans et demi, raisons familiales, tout çà tout çà, elle aime le noir, elle aime la musique, elle est seule parce que son copain l’a quittée (et en plus il est en cours avec elle, pas facile la vie!), elle aime créer, mais elle sait pas quoi… Elle aime le théâtre, la danse, le dessin…

BREF, elle est souvent dressed in black, avec un maquillage de vampire vaudou. Ouais, je sais. J’ai pas dit que c’était du meilleur goût. Genre je portais une lentille correctrice normal, sur mes yeux roux (oui, j’ai les yeux roux…), et une bleue claire voire blanche, avec un oeil maquillé en noir et l’autre en rouge. Ahem. No Comment, please. On a toutes fait des beauty faux pas!

Et Hazel, elle cherche un mascara rouge…

Mais genre un VRAI mascara rouge. Un truc qui teinte tes cils et les allonge avec une putain de couleur, des pigments à gogo, la totale.

Elle va chez Sephora, place d’Italie à l’époque, copine un peu avec une vendeuse, lui explique sa vie, et tadaaaaaaaaaaaaaam

« Ah, je vois oui. La seule marque qui fait çà, c’est Urban Decay. Ils font des liners de malade aussi, je vous montre? »

Urban quoi? Des liners quoi? montrer? OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!

 

Et voila. C’était fini pour moi. J’étais perdue, damnée pour l’éternité. J’ai découvert un univers de couleurs, que personne n’osait fabriquer. Des noms de produits tendancieux et évocateurs (AC/DC pour un violet, Perversion pour un noir, par exemple…). J’étais folle. J’ai claqué mon budget d’étudiante la dedans, bien contente, avec mon mascara rouge. Je l’ai toujours. Impossible de le jeter, c’est n souvenir, tu vois?

 

Le temps passe. Hazel décide de suivre des cours de Make Up dans l’école ou elle a fait sa prépa. Effets spéciaux, Mode, Correction, Théâtre et télé, bady et face painting, evènementiel, air brush…

La Vice Palette. Comment j'aurais pu résister à çà?

La Vice Palette. Comment j’aurais pu résister à çà?

Au fur et à mesure, elle découvre non seulement les techniques mais aussi différentes marques, et pourtant, pour elle même, elle revient toujours à Urban Decay.

-les couleurs sont à tomber. Vraiment. Genre boum.

-c’est pas aussi cher que d’autres marques, bien qu’un peu élevé pour un « petit budget »

-une qualité de ouf. Ouais, de ouf. Comme çà.

-« We don’t do animal testing. How could anyone? ». C’est leur slogan. Pas besoin de traduire je pense?

-la marque se renouvelle sans cesse et sans lasser (en tout cas en ce qui me concerne)

 

A l’époque, c’était dur de trouver. Genre dans Paris y’avait de temps en temps un corner UD dans un Sephora, mais c’était rare, il était souvent vide, rarement renouvelé…

Maintenant, chaque Sephora en a un, et souvent même une Sephorette attitrée qui suit les formations de la marque…

 

Depuis l’époque du mascara rouge, j’ai acquis pas mal de produits de chez eux. Genre ma toute première palette de voyage, c’est une « face case » du nom de « bad girl », qui a pas loin de dix ans elle aussi maintenant (mais les fards çà se périme pas!), avec quatre fards à paupière (Uzi, Envy, Sin et Lust), deux rouges à lèvres (Lounge et ABC Gum) et deux gloss (Tart et AC/DC), et un blush (Paranoïd). Tu vois, quand je te disais que les noms sont à tomber!

Et maintenant, je collectionne!

Je dois avoir une douzaine de fards, dont la liste exacte m’échappe.

Ma palette Bad Girl, donc, décrite ci dessus.

Les deux palettes Naked (1 et 2, donc), plus la Basics.

La Vice Palette.

La Dangerous Palette.

La Theodora du Great and Powerful Oz.

Deux correcteurs (CIA et KGB je crois, mais ils sont à la maison et moi au travail…)

La BB Naked, récemment acquise.

Le FDT fluide Naked O.5

La poudre libre Razor Sharp (minérale en plus!)

La primer potion pour les paupières

La primer potion pour le visage

Un stay up (un pshit qui fait que ton maquillage, bah il tient toute la nuit…)

Un mascara, Supercurl

Trois ou quatre crayons khôl (dont l’incontournable Perversion, le noir absolu!)

Heu…

je crois que c’est tout…et c’est déjà pas mal!

En fait c’est la marque dont j’accumule le plus de produits en même temps!

 

Pour répondre à Nia, je vais donc m’axer sur les produits de teint, même si le reste, évidemment, est assez génial pour que je les rachète quand je finis le prédécesseur.

On commence donc par la BB Naked:

Eux aussi ont leur BB!

Eux aussi ont leur BB!

Je l’ai acquise très récemment (cf mon dernier article). Elle est d’une seule couleur, pour toutes les peaux, et en ce qui me concerne, contrairement à d’autres, elle n’est pas restée orange sur mon visage. Peut être est ce de la chance, mais je crois plutôt que c’est dû à la légèreté du produit. Hyper fluide, très facile à travailler et à appliquer, il en faut très peu pour obtenir un joli résultat.

 

C'est bien, j'ai pas du tout l'air dépressif la dessus u_u

C’est bien, j’ai pas du tout l’air dépressif la dessus u_u

La, telle que tu me vois, sur cette merveilleuse photo prise avec ma webcam intégrée au pc et qui filme à l’envers (genre la tête en bas, über pratique pour photographier ma bobine…), je ne porte « que » du Urban Decay. Ma Primer sur le visage, la BB Naked, un soupçon de Naked O.5 par dessus, tout en légèreté, et un voile de Razor Sharp Translucent.

Bon, mes yeux aussi, c’est du UD. Le violet Gravity mixé à un peu de Fishnet… Avec le crayon Perversion et le mascara Supercurl… En fait, ma seule infidélité, c’est pour le correcteur, parce que le Boing de Benefit c’est juste un tueur de cernes, mon blush qui est le plus que connu Orgasm de Nars,  et ma bouche, qui porte un RàL Kiko…mais c’est pas le sujet!

 

Donc, la BB Naked, elle est bien. Un bon spf (20), et une belle uniformisation de la peau. Après, en ce qui me concerne, elle ne couvre pas assez les gros défauts de la peau (genre les dernières cicatrices que j’ai, qui sont encore très visibles parce que très foncées, par rapport au reste de mon visage.)

 

Donc j’utilise en plus le fond de teint fluide Naked Skin O,5…

 

J'aime bien, le pot transparent. Je vois combien il m'en reste <3

J’aime bien, le pot transparent. Je vois combien il m’en reste ❤

Déjà , j’ai eu la chance de pouvoir, avec cette teinte, avoir ENFIN ma teinte à moi, sans devoir faire de mélange. Elle est juste parfaite. En fait, ils ont fait tout un système de couleurs,avec des plus rosés, des plus dorées, et plein de nuances…genre 22.

De la plus porcelaine à la peau black. Un bon point!

Comme vous le voyez sur la photo, il est « invisible ». Genre on dirait pas que j’ai un fdt plus une bb plus une poudre, et pourtant si! (plus un correcteur pour les cernes et les boutons, et un blush…)

Il demande un certain temps d’adaptation je trouve, surtout parce que j’ai commencé à le poser avec le pinceau offert à Noël par mon frère, à savoir le Good Karma Optical Blurring Brush. Bref. Il m’a fallu apprendre à le travailler, et tapoter au doigt pour enlever au départ les traces que laissait le pinceau. Avec l’habitude, je n’ai plus ce problème.

Comme tu vois, Nia, il est adapté à ma peau pourtant si sensible, tant dans sa composition que dans sa teinte!

 

 

Enfin, je termine avec ma poudre Ultra Definition Razor Sharp. On peut même l’utiliser « sous » le FDT pour en faire une poudre liquide, si si! Un jour je vous montrerai!

Une poudre ultra HD, juste parfaite!

Une poudre ultra HD, juste parfaite!

Je n’aime pas le packaging, pour une fois. L’idée de l’embout en mousse qui sert de houppette, je peux pas le laver comme je veux, donc je triche. J’ouvre entièrement le pot, qui se dévisse, attention aux chutes!, et je prélève du produit sur un pinceau poudre tout ce qu’il y a de plus classique. Il fait un boulot de malade. Il « termine » le maquillage, floute les dernières imperfections (et les pores, aussi!), on ne la sent pas…

Elle matifie le teint, même si pour moi une retouche est nécessaire en milieu d’après midi (je n’ai encore rien trouvé qui tienne plus longtemps en même temps…).

 

Voila, Nia, j’espère que çà t’aidera, et toi aussi, gentille lectrice, à comprendre pourquoi je fais l’apologie de cette marque!

Je ne peux que te dire de foncer, après avoir insisté pour tester (je suis toujours une parano des réactions allergiques…). Prends ton temps ou suis mes conseils en début de blog pour bien choisir ta teinte 🙂

Demain, normalement, des photos et un tuto make up (enfin, si j’arrive à prendre des photos correctes!)… Et si je pense à prendre ma « vraie » web cam en partant de chez moi!

Des bisous, petit lapin doux, et à très bientôt!

Que la fée du maquillage se penche sur ta coiffeuse!

Publicités

2 responses to “Urban Decay, ou pourquoi j’aime cette marque

  • labeautedesmarmottes

    Chez UD les fards à paupières m’obnubilent tellement que j’en oublie le teint (‘fin pour l’instant je ne le maquille pas donc bon…) A voir si ça change avec le temps ;o)

    • hazellbh

      Oui, il faut dire que les fards sont leur atout principal! Mais je t’assure que les fdt et poudres sont vraiment très bons, d’autant que ce sont quasi les seuls qui ne me créent pas d’allergie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Élucubrations d'une jeune idiote

Le blog du positif engagé

Smells like rock

Ici on parle culture au sens large : cinéma, série télé, littérature, musique

We're all mad about books | Blog littéraire

Mon avis sur les dernières nouveautés, les meilleurs thrillers, polars et romans de science-fiction

BritBrit Chérie

Avant j'étais prétentieuse, aujourd'hui je suis parfaite !

Une apprentie végane en Bretagne

La vie passionnante d'un petit papillon écolo

Agothtale - DIY

Une petite goth polyallergique qui crée avec des fils, du papier et des pinceaux

louillemakeup

blog beauté maquillage sur les yeux!

MUparChloe

Sur toutes les lèvres...

Little Black Hood

- make up fairy -

The WordPress.com Blog

The latest news on WordPress.com and the WordPress community.

%d blogueurs aiment cette page :